Jean-Paul s’est converti au bio

Jean-Paul s’est converti au bio

A 59 ans, Jean-Paul Delille aura converti l’ensemble de son exploitation début 2020. Une démarche entamée en 2013 et pour laquelle il a été accompagné par les services de la chambre d’agriculture et de Douaisis Agglo dans le cadre du tremplin Bio en Douaisis.

Installé à Brunémont depuis 1982, Jean-Paul Delille a exercé pendant près de trente ans en agriculture conventionnelle sur 86 hectares. « La réflexion a débuté en 2006 lorsque nous sommes passés en zone de captage suite au plan eau et agriculture », souligne l’exploitant.

De zéro à toute l’exploitation en bio

Suite à cela, Jean-Paul Delille obtient des aides pour la mise en place du désherbage mécanique afin de diminuer les intrants sur son exploitation. « Je me suis rapidement rendu compte que cela n’avait que très peu d’impact sur les rendements », reprend-il.

Au fil du temps, l’idée de la conversion fait son bonhomme de chemin et, approché par la chambre d’agriculture, Jean-Paul Delille saute le pas. « Lorsque je me suis lancé, j’ai ressenti un peu ce que doivent ressentir les personnes qui décident d’entrer au monastère. Lorsque l’on opère une conversion, on change de religion. »